Menu

Réseaux sociaux

social sharing module joomla

Réseaux sociaux

social sharing module joomla

Association de conteuses et de conteurs

Depuis la nuit des temps, les gens se réunissent le soir autour du feu pour écouter des histoires qui racontent la vie, le monde, l'univers, les ancêtres, les esprits, les dieux. Le conteur comme un passeur de sève, de rêves  transmet des histoires de génération en génération.

Selon Henri Gougaud dans « l’hypnose pour réhumaniser le soin : « La croyance des romains  au fatum librorum, au destin des livres.  Tant qu’une œuvre est nourricière, pensaient-ils, elle dure, quelque soient les difficultés de son cheminement. » Les contes sont omniprésents, ils ont traversé tous les âges entre oralité et écrits. Les contes ont été précieusement récoltés et retranscrits.

Le conte nous relie à notre intériorité, à notre mémoire collective et à nos racines. Aujourd’hui les contes réveillent les consciences. De plus en plus de conteurs et de conteuses se mettent au service de cet art.

architecture 3095716 1280

L'association Rendez-vous contes fait partie de cette dynamique. Des conteurs et conteuses de tous âges et de toutes origines transmettent leur passion du conte.

Nous sommes là, au coin du feu parfois, mais surtout dans une école, une bibliothèque, à une fête, pour partager avec vous nos contes & légendes.

Des conteries, vous en trouverez pour tous les goûts, tous les âges. Et oui, les contes ne sont pas que pour les petits !

 

L’association Rendez-vous contes propose :

Contes...

Un hippopotame traversait un marigot lorsque, soudain, l’un de ses yeux se détacha et tomba au fond de l’eau. L’hippopotame se mit alors à chercher de tous côtés. Il tournait et retournait sur lui-même, fouillait à gauche, à droite, devant et derrière lui. Mais il ne trouvait pas trace de son œil. 

En le voyant faire, les oiseaux du fleuve ne cessaient de lui crier :

  • Calme-toi ! Mais calme-toi donc !

Mais l’hippopotame affolé ne les entendait pas. Il lui fallait absolument retrouver son œil perdu.

Alors, les poissons et les grenouilles joignirent leurs voix à celles des oiseaux :

  • Calme-toi, hippopotame ! Mais calme-toi donc !

Fina

...

Accès membres