Conteuse depuis de nombreuses années, Brigitte suit régulièrement les formations continues proposées par l'association et se propose volontiers comme marraine.

Contes...

Le départ venait d’être donné. Les étalons arabes, fiers et fougueux, galopaient dans la poussière. Comme chaque vendredi après- midi, le roi était là pour voir courir ses propres che- vaux. Ce jour-là, il en avait trois qui participaient à la course. Il avait pris place au centre de la tribune officielle et les accompagnait de son regard perçant. Assis à la meilleure place, il demeurait impassible, tandis qu’en contrebas, un homme, debout parmi la foule, s’agitait en criant pour encourager un des éta- lons. Les gens le regardaient. Et certains spectateurs l’enviaient, car ils s’imaginaient qu’il était proprié- taire du cheval menant la course

...

Accès membres